Accueil
Bidules sub
Voyages
Vidéos
Photos
Liens
FAQ
A propos...
Contact
Rechercher
rss
Quoi de neuf sur e-ocean.fr ?
Voyage à Raja Ampat (1/2) : Out of Range (*)
20-01-2010. Lu 4701 fois.

(*) hors de portée


Cette histoire en deux parties commence là où la précédente s’est terminée, en Indonésie, à Lembeh en mai 2008. C’est à cette période que j’ai entendu parlé de la première fois de Raja Ampat, région encore relativement inexplorée au cœur du Triangle de Corail, là où règne la plus forte biodiversité marine tropicale. Cette région est pour les uns l'ultime destination où il faut aller plonger, pour d’autres une destination hors de prix et aléatoire tant dans la qualité des prestations que des plongées. Bref, une région reculée difficile d’accès avec son lot de mystères et d’aventures en perspective.

A l’issue du séjour à Lembeh où pendant 15 jours, nous avions passé la tête dans le sable volcanique à contempler des créatures bizarres, c’est donc à Raja Ampat que 1 an et demi plus tard se jouerait le second chapitre indonésien.

Lire la suite...
 
Nouveau guide: "Diving Indonesia’s Raja Ampat"
11-12-2009. Lu 3497 fois.
A l'heure où le webmaster de ce site fait ses valises vers l'Indonésie, "Diving Indonesia's Raja Ampat" de Burt Jones et Maurine Shimlock ne pouvait tomber qu'au bon moment d'autant que cette région reculée est complexe d'accès et qu'il n'y avait aucun guide sur ces plongées en marge de la civilisation. D'ailleurs, ironiquement, ce guide sorti en novembre 2009 , à l'image des challenges qui attendent le voyageur pour rejoindre cette région, a vu son stock d'exemplaires s'écouler très rapidement et en cette mi décembre 2009, le délai d'approvisionnement est de 4 à 6 semaines.

Donc si vous n'avez pas commandé sur Amazon.com ou Fishid.com, il faudra patienter. Ce livre coûte avec le port vers la France 35$ chez Fishid et comprend 146 pages pour une description sommaire d'environ 130 sites auxquelles s'ajoutent des informations sur la région et ce qui fait son attrait sur terre comme sous l'eau, sur les aspects pratiques, les excursions, etc... le tout dans un format assez compact.

Les 130 sites comprennent le nom de l'île, le nom du site, les coordonnées GPS et parfois une représentation 3D du fond dans la lignée de ce que l'on trouve par exemple en Egypte. Le tout avec des conseils sur les profondeurs à considérer ainsi que l'équipement photo à privilégier entre macro ou grand angle. Il y a aussi quelques cartes avec les îles et les sites mais ces derniers sont remplacés par des drapeaux de plongée sans les noms ou des numéros. Le bouquin est parsemé de belles photos sous-marines ou aériennes qui donnent une idée du voyage à venir.
Lire la suite...
 
Effect of discards on roundnose grenadier stock assessment in the Northeast Atlantic
15-11-2009. Lu 3045 fois.
Les rejets de grenadier de roche Coryphaenoides rupestris au sein des pêcheries de l'Atlantique Nord-Est représentent 30 % des captures en poids. Ces rejets, pour lesquels il existe peu de données, présentent des distributions et des proportions relativement stables d'une année à l'autre. En revanche, les données de débarquements disponibles depuis 1990 montrent que leur taille moyenne (la longueur pré-anale) est passée de 20,7 cm en 1990 à 15,2 cm en 2008, ce qui correspond à une réduction de 58 % du poids individuel moyen (850 g en 2008), avec une superposition de plus en plus fréquente des classes de taille rejetées et débarquées au cours de ces dernières années. Pour évaluer le stock, la méthode d'analyse séparable des populations virtuelles (SVPA) a été utilisée. Cependant, du fait du manque de données sur les rejets pour la plupart des années, les données de captures utilisées pour l'évaluation ont dû être reconstruites à partir des informations disponibles (débarquements, rejets, effort de pêche, distribution bathymétrique du stock) selon deux méthodes. La première méthode repose sur l'hypothèse que les distributions récentes des rejets peuvent s'appliquer aux années antérieures (1990-1997). Elle produit des distributions bimodales irréalistes, suggérant ainsi un changement dans les pratiques de rejet au début de la pêcherie. La seconde méthode, basée sur l'effort de pêche et la distribution des tailles par strate de profondeur, produit des distributions unimodales pour toute la période étudiée et confirme que la longueur moyenne individuelles des poissons rejetés était plus grande lors du commencement de cette pêche. Dans les deux cas, les estimations de la biomasse suivent des tendances parallèles qui suggèrent un fort déclin de la population. Les informations disponibles et les méthodes appliquées sont discutées.
Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 Suivante > Fin >>

Résultats 13 - 15 sur 25
Powered by CastorCorp